Bonne année ! Bloavezh mat !

vendredi 5 janvier 2018
par  Abbé Guy Marzin
popularité : 45%

Il est de tradition au début de l’année civile, d’adresser des vœux. Belle expérience où l’on s’arrête quelques instants pour se tourner vers les autres et leur souhaiter de vivre l’année nouvelle dans le bonheur, la paix, la santé, etc. Quels peuvent être les vœux d’un curé de paroisse ?

Je pense tout de suite à la bénédiction de l’Église pour le commencement d’une nouvelle année : « Que Dieu vous entoure de sa grâce et vous garde en elle tout au long de cette année. Qu’il nourrisse en vous la foi implantée par le Christ, qu’il entretienne en vous l’espérance du Christ, qu’il vous ouvre à la patience et à la charité du Christ. »Mais je pense aussi à des vœux plus personnels pour vous tous, paroissiens de Bégard-Belle-Isle, Bourbriac, Callac, Guingamp et Pontrieux.

 Garder le cap de la fraternité et de la paix

Tous mes vœux de fraternité et de paix.
L’année 2017 aura été marquée, en France, par les élections présidentielles et législatives, par des débats électoraux passionnés mais nécessaires dans un pays démocratique. Chacun pense aussi à d’autres évènements qui l’ont marqué durant l’année qui s’achève. L’année 2018 qui commence peut nous réserver des surprises ! Mais là, aux cœurs des évènements de l’actualité, nous devons garder le cap de la fraternité et de la paix. Notre engagement dans le monde de ce temps doit être dans la recherche de la justice, du respect du droit, du respect de la vie de tous et de notre environnement, du pardon, du sens du bien commun… L’avenir n’est pas dans la séparation entre les gens, mais dans la rencontre de l’autre. Notre programme doit être celui des béatitudes dans l’évangile selon Saint Matthieu : « Heureux les doux, ceux qui ont faim et soif de la justice, les miséricordieux, les cœurs purs, ceux qui font œuvre de paix… » (Mat 5, 1-12)

 Vivre en chrétiens dans la joie de croire

Tous mes vœux de joie dans la foi.
Dans le monde d’aujourd’hui, les chrétiens ont à vivre en témoins du Christ vivant. Il me semble que nous sommes appelés, en tant que catholique en France, à être finalement plus radicalement chrétiens, plus fidèles à l’Évangile, dans une société qui n’est plus chrétienne. Nous devons être heureux de croire, heureux d’appartenir à la grande famille de l’Église. On retrouve souvent dans les évangiles des invitations à la joie. « Je vous ai dit cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit parfaite. » (Jn 15,11) « Heureux ceux qui croient » (Jn 20,39). Je souhaite au plus grand nombre d’entre nous de vivre dans la joie de croire, et de vivre en chrétien, simplement, humblement. Que toutes les rencontres entre chrétiens – les réunions, les célébrations, etc -, tout au long de cette année 2018, nous fassent grandir dans la joie de croire.

 La mission de l'Église est l'affaire à tous

Tous mes vœux de bonheur à vivre ensemble la mission.
Depuis notre arrivée en septembre dernier, Xavier, Georges et moi, au service des 5 paroisses du pays de Guingamp, nous sommes heureux de compter sur des collaborateurs dans la mission. Le travail ne manque pas pour annoncer l’Évangile à tous les âges de la vie, pour célébrer Jésus Christ dans les sacrements, pour le service de la charité. La vie et la mission de l’Église est l’affaire à tous. Nous ne devons pas nous installer dans ce qui se fait déjà de bien, nous devons garder le cap de la mission. Les Actes du synode diocésain promulgués par notre évêque le 4 juin dernier, nous donnent des pistes intéressantes pour des initiatives missionnaires que nous aurons à travailler durant la nouvelle année. Mon vœu pour 2018, est que nos 5 paroisse soient unies, solidaires, qu’elles gardent un vrai sens missionnaire, un sens de L’Église, une ouverture à la vie des hommes et des femmes de notre temps.
Bonne et heureuse année 2018 à tous.
Abbé Guy Marzin.


Commentaires

Bouton Contact image Jésus
Bannière denier