Homélie du père Guy Marzin : les Noces de Cana Enregistrer au format PDF

Jeudi 24 janvier 2019
0 vote

Voici l’homélie du père Marzin pour le 2e dimanche ordinaire (année C). Evangile : Jean 2, 1-11 (Les noces de Cana).

Nous connaissons ce texte, les Noces de Cana ! !
Il ne faut pas entendre ce texte d’Evangile que je viens de lire comme un reportage en direct, un simple fait divers qui se termine bien. St Jean écrit ce texte pour nous enseigner quelque chose d’important sur Jésus.
L’élément central du récit des Noces de Cana, ce sont les 6 jarres de pierre. C’est autour de ces 6 jarres de pierre que se passe « le commencement des signes que Jésus accomplit. » Le texte d’Evangile ne parle pas de miracles mais de signes ! Il faut savoir que les 6 jarres représentent ici l’Ancienne Alliance. Elles sont en pierre comme les tables de la loi portées par Moïse au Sinaï… Ensuite les jarres de pierre représentent toute la vie rituelle de l’Ancienne Alliance.

Les jarres de pierre servaient aux « ablutions rituelles des Juifs » dit le texte d’Evangile, c’est-à-dire qu’elles contenaient, normalement, de l’eau pour se purifier avant le repas. Mais au fil du temps le rite des ablutions était devenu formel, ritualiste. On avait en quelque sorte oublié le fond, l’amour de Dieu, et conserver la forme, le rite vide de sens.

Le texte d’Evangile nous dit aussi qu’il y avait 6 jarres de pierre, vides, à Cana ! Le chiffre 6 est un signe d’imperfection, un manque ! A la différence du chiffre 7 qui signifie la plénitude, la totalité, la perfection… Dans la Bible le chiffre 7 est le chiffre parfait ; les sept jours de la création, les sept dons du Saint Esprit.. Le chiffre 6 dit ici qu’il manque quelque chose pour être parfait.

A partir de ces quelques remarques on peut mieux comprendre le message de ce texte d’Evangile. Jésus est celui qui permet le passage de l’Ancienne Alliance à la Nouvelle Alliance. Le passage de l’Ancien Testament au Nouveau Testament. Le passage du manque à l’abondance (les 6 cuves seront remplies, deviendront du vin, signe de de la Nouvelle Alliance…)
Ce texte est une annonce du passage de la mort à la vie pour Jésus Christ, et pour tous ceux qui croiront en lui. « Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui. » dit la fin du texte d’Evangile. Nous sommes maintenant invités à mettre en pratique cette méditation sur le récit des Noces de Cana. Nous aussi, chrétiens en 2019, nous avons des « jarres de pierre » qui peuvent se vider rogressivement. Nous pouvons faire l’expérience du manque, du vide : Manque d’amour, d’espérance… Manque de joie et de paix. Manque de sens à la vie… Nous vivons également dans un monde marqué par l’individualisme, l’indifférence, le chacun pour soi. Il y a des vides en nous et autour de nous. Les 6 jarres de pierre de l’Evangile nous renvoient à tous les manques dans nos vies.
Mais l’Evangile nous invite surtout à croire, qu’avec Jésus Christ, tout peut changer. Jésus dit : « Remplissez d’eau les jarres. »
Il est celui qui vient remplir les vides de notre vie.
Il est celui qui vient apporter, par sa vie sa mort et sa résurrection, la joie de croire, l’espérance en Dieu.
Il est celui qui vient remplir nos vies d’amour de Dieu et d’amour des autres.
Il est celui qui vient nous donner le vin nouveau de l’Evangile.
Comme aux Noces de Cana, Jésus Christ avec son Evangile vient combler tous nos vides, nos attentes, nos manques…
Le signe qui nous est donné aujourd’hui pour revivre l’ambiance de Cana, c’est la célébration de l’Eucharistie, Le Pain rompu et le Sang versé. Là nous avons part, chaque dimanche, au Repas de la Nouvelle Alliance. Là nous recevons le Pain et le Vin qui comblent notre faim. Vivons maintenant pleinement, intensément, la célébration de l’Eucharistie. Le Christ se donne à nous pour nourrir notre vie. Amen.