Notre-Dame de Bon Secours 2020 : échos du pardon & homélies Enregistrer au format PDF

Mardi 7 juillet 2020
0 vote

Cette année, en raison des consignes sanitaires, le pardon de Notre-Dame de Bon Secours a été vécu différemment par les fidèles : distanciation, masques, messes retransmises sur l’Internet (merci à Agnès et Dominique pour ce travail éprouvant)… Pour autant, les pèlerins ont été assez nombreux pour que les différentes étapes du pardon gardent une belle allure. En voici quelques échos.

Itron Varia 'Wir Sikour
Itron Varia ’Wir Sikour

Vendredi 3 juillet : la messe des malades et des anciens

Les EHPAD et maisons de retraite n’ont pas pu cette année laisser venir leurs pensionnaires à la basilique, mais, comme l’a exprimé le père Guy Marzin, curé, ceux-ci étaient présents dans nos pensées et dans notre prière, ainsi que leurs familles, les personnels qui les soignent ou les accompagnent et dont l’abnégation en période de crise sanitaire a forcé l’admiration de tous.

Prière après la messe des malades
Prière après la messe des malades

Voici un extrait de l’homélie du père Guy, qui commentait l’évangile des Noces de Cana (Jean 2, 1-11).

"Jésus dit : « Remplissez d’eau les jarres. »
Il est celui qui vient remplir les vides de notre vie.
Il est celui qui vient apporter, par sa vie sa mort et sa résurrection, la joie de croire, l’espérance en Dieu.
Il est celui qui vient remplir nos vies d’amour de Dieu et d’amour des autres. Il est celui qui vient nous donner le vin nouveau de l’Evangile.
Comme aux Noces de Cana, Jésus Christ et son Evangile, vient combler tous nos vides, nos attentes, nos manques…
Le signe qui nous est donné aujourd’hui pour revivre l’ambiance de Cana, c’est la célébration de l’Eucharistie. Nous sommes très heureux de pouvoir revivre les célébrations de l’eucharistie après des semaines d’impossibilité…
Mais je pense en ce jour à tous nos frères et sœurs aînés, chez eux, dans les EHPAD, ou à l’hôpital.
Ils sont très présents à notre prière en ce moment. Je pense aussi à mes parents âgés en ce moment. !
Les règles sanitaires à cause de l’épidémie du Covid-19 se desserrent et nous pourrons les rejoindre bientôt je l’espère, pour une visite fraternelle et leur apporter l’eucharistie.
Je compte sur vous, les membres de l’équipe de la présence fraternelle, le MCR et d’autres personnes de la paroisse, pour les rejoindre dès que nous pourrons, et leur apporter le Pain de vie.
Nous savons toute la joie et la paix qu’apporte à nos aînés une visite, et la réception du sacrement de l’eucharistie.
En étant solidaires en paroisse avec nos aînés chez eux ou en structures, nous donnerons le signe de la joie partagé, de la foi partagée, de l’espérance partagé. Amen."

Samedi 4 juillet : prière, messe, procession, tantads…

Sous la présidence de notre évêque Mgr Denis Moutel, la soirée du samedi a réuni une belle assemblée de fidèles, certes moins nombreuses que les années d’avant Covid-19, mais chantante et priante malgré la nécessité du port de masques.
Les intentions de la prière universelle avaient été recopiées du cahier mis à la disposition des personnes venant prier la Vierge dans le porche qui lui est consacré. L’une demande "la force de retrouver la prière" notamment dans la lutte contre la maladie, une deuxième concerne une maman, "qu’elle reçoive le réconfort et la tendresse dont elle a besoin". Une troisième prend en compte une personne qui prie pour l’unité de sa famille. Enfin, la quatrième intention est pour que les prêtres soient soutenus dans "leur tâche si lourde et bien ingrate à vivre". Nul doute que la Vierge Marie écoute nos prières !
La procession a permis à d’autres pèlerins de se joindre à celles et ceux qui sortaient de la basilique, la soirée s’achevant, place du Centre, auprès du dernier tantad (feu de joie) allumé par Mgr Moutel. Le feu a pris rapidement dans le bois sec disposé dans une immense vasque de métal. Le mot de notre évêque, prononcé à cet endroit après le Magnificat, et avant le Salve Regina, a été particulièrement apprécié par les personnes présentes. En voici la teneur : "Nous voici autour du feu, au terme de cette soirée du Pardon de N.D. de Bon Secours.
Feu dans la nuit, feu dans nos obscurité, flamme d’espérance après la traversée de l’épidémie … Feu de la nuit de Pâques où nous comprenons que la vie a vaincu la mort, que l’amour est plus fort que toute haine.
Feu de l’espérance contagieuse, de la joie que nous pouvons porter autour de nous.
Bon pardon à vous tous, chers pèlerins et que Dieu vous bénisse tous ! Bennozh Doue !"

L’homélie de Mgr Moutel, prononcée à la messe, se trouve en fin d’article en PDF.

Procession (départ)
Procession (départ)
Procession
Procession
Mgr Moutel allume le Tantad
Mgr Moutel allume le Tantad
Tantad : « monte, flamme légère… »
Tantad : « monte, flamme légère… »
Pendant la bénédiction finale
Pendant la bénédiction finale
Retour à la basilique
Retour à la basilique
Fin de procession
Fin de procession

Dimanche 5 juillet : messe à la basilique le matin, vêpres l’après-midi.

L’évangile du jour rappelait les paroles de Jésus : « Venez à moi, vous tous qui peinez sous le fardeau, et moi je vous procurerai le repos. » (Mt 11, 28-30). Dieu sait qu’il y en a, des fardeaux dans la vie, surtout en cette période de crise sanitaire, sociale, morale… Le père Guy Marzin a invité chacun à de mettre à la suite de Jésus, dont « le joug est léger » car Il nous libère. On trouvera son homélie au format PDF ci-dessous.
Un grand merci à tous les bénévoles qui ont préparé ce pardon 2020, différent des autres !

Homélie de Mgr Moutel (samedi 4 au soir)

Homélie de Mgr Denis Moutel Messe du samedi soir -  PDF - 267.2 ko
Homélie de Mgr Denis Moutel Messe du samedi soir

Homélie du père Guy Marzin (messe du dimanche 5)

Homélie du père Guy Marzin (messe du dimanche 5) -  PDF - 327.2 ko
Homélie du père Guy Marzin (messe du dimanche 5)